Rhinoplastie

Chaque élément du visage pris isolement n’est pas beau ! Ainsi on peut avoir de beaux yeux, mais l’œil retiré du visage n’est pas à proprement parlé « esthétique ». La beauté du visage ne repose que sur l’harmonie des différentes parties qui le composent, leur équilibre, faisant qu’aucune ne se remarque par rapport aux autres.

LA RHINOPLASTIE : chirurgie pour sculpter le nez

Pour réussir une chirurgie esthétique du nez et garantir un résultat naturel et harmonieux, le chirurgien plasticien doit faire preuve de qualités artistiques

Un nez trop gros, trop long, bossu, dévié, nuit à la beauté du visage car il en perturbe l’harmonie, en en constituant la partie la plus visible que l’on remarque en premier. Le nez, trop évident, peut être source de complexes gênant l’épanouissement personnel et social.
Tout l’art de la rhinoplastie repose sur le principe, que corriger un nez disgracieux ne va pas modifier l’identité faciale, mais en gommer les défauts afin de l’intégrer naturellement dans le visage.

Une rhinoplastie réalisée dans les règles de l’art, à la limite, ne doit pas se voir. Même les proches ne doivent pas le remarquer d’emblée, mais simplement constater que le visage a été embelli naturellement.

La nature peut être injuste en dotant certains de nez trop visible qui rend leur visage disgracieux. La nature est aussi généreuse pour nos icônes de la beauté, stars de cinéma ou mannequins dont les proportions du visage sont idéales, bien que différentes assurant ainsi leur caractère propre.
Cette beauté innée peut cependant être virtuellement modifiée en utilisant les techniques de morphing : sur un visage « idéal » amusons nous à grossir le nez, à l’allonger, à le rendre « bossu ». On constate immédiatement que ces disgrâces rajoutées font que cette icône n’en est plus une.

Ne pas rater sa chirurgie esthétique du nez !

Aux États-Unis, notamment, certains chirurgiens plasticiens proposent à leurs patients de réaliser le nez de leur star préférée. Cette approche est erronée, en ce sens, que le nez de cette star, bien proportionné dans son visage, ne conviendra pas forcément à l’équilibre du visage de n’importe quel patient. Cette approche marketing est même contraire à la philosophie de la rhinoplastie car elle conduit à des changements d’identité du visage qui peuvent être très perturbants.

L’exemple le plus caricatural est celui du regretté Mickael Jackson dont on peut voir les différentes étapes de sa transformation. Partant d’un visage au nez épais, il y eut une époque ou Mickael Jackson était « beau » lorsque son nez avait été naturellement affiné. Par la suite, tout a été exagérément modifié pour aboutir à ce visage totalement artificiel qui n’avait plus rien d’harmonieux.

Le résultat d’une rhinoplastie se joue en grande partie au moment de la consultation, au cours de laquelle un examen minutieux des différentes parties et structures nasales est effectué.

L’étude globale du visage, est également réalisée afin de programmer les modifications nécessaires à l’harmonisation du nez en particulier sur l’équilibre du profil. La qualité de la peau nasale doit être particulièrement étudiée car les peaux épaisses, se rétractent moins bien et peuvent limiter les modifications ou nécessiter le recours à des gestes complémentaires, comme des greffes de cartilage.

L’étude des photographies, avec la collaboration du patient, permet de lui faire visualiser le résultat programmé de l’opération et, parfois, de modérer un désir de transformation excessif. Les photographies modifiées constituent également le « planning » opératoire pour le chirurgien, dont le talent, garantira la réalisation du projet opératoire.

A noter que pour les patient réticents à opter pour cette chirurgie, une version light est possible. La rhinoplastie médicale par injection permet en effet d’éviter une opération et un séjour en clinique. Ainsi, en 30 min, le Dr Sechaud peut corriger les défauts d’un nez via l’effet volume de l’acide hyaluronique.

La chirurgie esthétique du nez est vraiment une intervention très gratifiante, qui permet au patient de se débarrasser de ses complexes, tout en conservant l’identité de ses traits.

Le cas particulier des nez ethniques, se pose de plus en plus fréquemment, pour une population immigrée de seconde ou de troisième génération, asiatique ou africaine, qui cherche à « européaniser » leur nez. Pour ces nez, épatés, trop larges et écrasés de face, manquant de hauteur sur le profil, le recours à des greffons de cartilages ou à des implants nasaux s’impose.

Partant du principe que chaque visage est unique, et que chacun mérite une beauté harmonieuse, la correction d’une disgrâce nasale par la rhinoplastie, permet d’apporter la confiance et l’estime de soi et d’améliorer les rapports sociaux d’un patient complexé.