Hymenoplastie, chirurgie de reconstruction de l’hymen

Hymenoplastie, reconstruction hymen

L’hymenoplastie est l’opération permettant de recoudre un hymen déchiré.
La rupture de l’hymen n’est pas nécessairement la conséquence d’une perte de virginité. La déchirure peut être accidentelle, suite à la pratique d’un sport (équitation, gymnastique …) ou l’insertion de tampons hygiéniques.

Hymenoplastie & virginité

L’hymenoplastie permet de reconstruire l’hymen vaginal, pour retrouver la virginité perdue sans trace visible.
L’opération reproduit un hymen vierge qui saignera lors du premier rapport, comme chez une femme vierge. Ainsi, il est impossible différentier le nouvel hymen reconstruit d’un hymen naturel.

Principe de la reconstruction de l’Hymen

Photo hymen vierge et après hymenoplastie

En général, même après des rapports sexuels, les restes d’un hymen percé ou déchiré demeurent à l’entrée du vagin, sous forme de petits fragments membraneux.
Ainsi, Le chirurgien esthétique peut recoudre l’hymen en incisant ces fragments qu’il va suturer via des fils résorbables fins, pour au final reconstruire un hymen intact.

Rapport sexuel après une hymenoplastie

Le Dr Séchaud conseille d’attendre 2 semaines après l’intervention avant un possible rapport sexuel pour assurer la bonne cicatrisation des tissus.

Vais-je saigner lors du rapport sexuel après une reconstruction de l’hymen ?

Tout comme dans le cas d’un hymen naturel, un saignement lors du premier rapport sexuel a lieu dans la grande majorité des cas. Ainsi, l’opération ne réduit pas les probabilités du saignement.
Néanmoins, la perte de sang n’est pas systématique, que l’hymen soit vierge ou reconstruit. Dans tous les cas, il y aura bien une résistance au moment de la pénétration.
Pour augmenter la probabilité de saignement, le chirurgien peut repousser l’opération jusqu’à 1 semaine avant la noce. En effet, la plaie non totalement cicatrisée augmente les chance de saigner lors du premier rapport.

Demande au chirurgien d’informations sur l’hyménoplastie

Le secret médical interdit à un tiers en France de vérifier la virginité d’une jeune fille, même ses parents ou son futur mari. Ainsi, seule la patiente majeure peut demander un examen médical. Dans ce cas, le médecin lui remet un certificat en mains propres et à elle seule.

Déroulement d’une hymenoplastie à Paris

L’opération dure environ 30 min, sous anesthésie locale selon le principe décrit plus haut consistant à « recoudre » l’hymen. L’hospitalisation se déroule en ambulatoire : la patiente quitte donc la clinique quelques heures après l’intervention.

Le docteur Séchaud pratique l’hyménoplastie à Paris 16, dans une clinique spécialisée, disposant d’un bloc opératoire conforme aux normes sanitaires et de sécurité.

Même si l’hymenoplastie n’est pas douloureuse, le chirurgien peut proposer une anesthésie générale à sa patiente pour plus son confort.
Pour réduire le risque d’hémorragie, la patiente doit également éviter la prise d’aspirine, d’anti-inflammatoires, ou d’anti-coagulants 15 jours avant l’opération.

La chirurgie pour se refaire l’hymen est peu complexe et risquée. La clé de l’opération réside aussi dans l’approche du chirurgien esthétique, en terme psychologique et humaine.

Après une hyménoplastie: un hymen vierge !

  • Le résultat est immédiat : l’hymen est reconstitué et suturé avec les fils résorbables
  • La reconstruction de l’hymen est totale au bout de 1 mois
  • L’aspect est naturel, sans cicatrice visible

Une fois les fils résorbables tombés, il est impossible de déceler une chirurgie réparatrice de l’hymen.

L’hymenoplastie ne laisse aucune trace visible.

Les suites opératoires d’une reconstruction de l’hymen sont également minimes:

  • pas de douleur et un retour à la vie active 24 heures après l’intervention
  • Pas de retrait des fils : résorbables, ils disparaissent naturellement 10 à 15 jours après l’intervention
  • Contre-indication du sport pendant 2 à 3 semaines pour une bonne cicatrisation

Refaire un hymen présente des risques potentiels, inhérents à toute intervention chirurgicale. Notamment la formation d’un hématome, une infection au niveau du vagin ou troubles sensitifs locaux temporaires.