Lipofilling mammaire: augmentation sans implant, par injection de graisse

lipofillingIl est possible actuellement de réaliser une augmentation mammaire sans chirurgie et sans implantation de prothèse mammaire, par autogreffe graisseuse: le lipofilling ou lipomodelage des seins.

L’augmentation mammaire par lipofilling s’inspire des transferts de graisse au niveau du visage (encore appelée lipostructure).
Le lipofilling mammaire était encore peu utilisé il y a quelques années, car suspecté d’être à l’origine de difficultés pour la surveillance radiologique des seins. En effet, après transfert graisseux dans les seins, des calcifications peuvent apparaître comme pour toute chirurgie des seins. Ces calcifications sont cependant différentes de celles liées au cancer du sein et ne posent pas de problèmes diagnostiques pour un radiologue expérimenté.

Lipofilling mammaire: pour qui ?

Selon les recommandations de la SOFCPRE, le lipofilling mammaire doit être réservé aux femmes de moins de 35 ans, sans antécédent personnel ou familial de cancer du sein et présentant un bilan radiologique (échographie et mammographie), réalisé par un radiologue expérimenté, parfaitement normal (ACR1 ou ACR2). La patiente désirant un lipofilling mammaire doit d’engager à se soumettre à une surveillance radiologique en post-opératoire, avec échographie et mammographie à 1 an, 2 ans, voire 3 ans après l’intervention.

Le lipofilling de la poitrine ne permet qu’une augmentation modérée du volume mammaire (gain de 1 bonnet en moyenne), au contraire de l’augmentation par implants mammaires. Pour les patientes désirant une augmentation importante, le recours à des implants mammaires est indispensable. Le lipofilling mammaire convient surtout aux patientes qui désirent « retrouver » leur poitrine lorsqu’elle a perdu du volume après un  amaigrissement, des grossesses et/ou allaitement. En outre, le lipomodelage des seins nécessite une quantité de graisse relativement importante et n’est donc réalisable que pour les patientes présentant un capital graisseux suffisant: cette technique ne peut pas convenir aux femmes trop minces.

Afin clarifier l’apport de l’augmentation mammaire par lipofilling et les conditions associées, une consultation préopératoire est indispensable avec notre chirurgien.

Lipofilling du sein: augmentation mammaire sans implant

Le lipofilling vient comme une alternative aux prothèses mammaires. Il s’agit de procéder à une augmentation mammaire sans prothèse par injection de graisse autologue, ce qui veut dire que la graisse injectée provient de la patiente elle-même.

L’augmentation des seins par transfert graisseux est une intervention fiable, autorisée par la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique depuis 2011, sous toutefois certaines recommandations.

Etant une technique relativement récente, le lipofilling n’est pas sujet à des études à long terme, ce qui ne permet pas d’écarter le risque de développement de cancer du sein.

C’est pour ces raisons que la SOFCPRE réserve le lipofilling mammaire aux femmes de moins de 35 ans, sans antécédent personnel ou familial de cancer du sein et présentant un bilan radiologique (échographie et mammographie), réalisé par un radiologue expérimenté, parfaitement normal (ACR1 ou ACR2). La patiente désirant un lipofilling mammaire s’engage à se soumettre à une surveillance radiologique en post-opératoire, avec échographie et mammographie à 1 an, 2 ans, voire 3 ans après l’intervention.

Étapes d’une augmentation mammaire avec injection de graisse dans les seins

Après un examen clinique minutieux, les modalités de l’augmentation mammaire par injection de graisse sont expliquées à la patiente, notamment les limites de la technique en terme de gain de volume final à escompter. Les avantages et inconvénients ainsi que les contre-indications lui seront exposées.

  • Le lipofilling mammaire se pratique sous anesthésie générale et dure entre 2 et 4 heures
  • Une hospitalisation de 24 heures est nécessaire

En préalable d’un lipofilling mammaire, le chirurgien définit les zones où la graisse sera prélevée à l’aide d’une fine canule d’aspiration en utilisant le principe de la lipoaspiration de la graisse au niveau d’une zone présentant l’excès graisseux (ventre, hanches, cuisses, culotte de cheval et genoux), le chirurgien plasticien réalise l’augmentation mammaire par injection de graisse tout obtenant un affinement de la silhouette, simultanément.
Le tissus graisseux prélevé est ensuite purifié par centrifugation afin de le débarrasser des impuretés qui pourraient nuire à la vitalité des greffons .
Le lipofilling mammaire est réalisé à l’aide de micro canules permettant la mise en place de micro particules de graisse dans les différents plans (des côtes jusqu’à la peau) et selon différentes directions (réseau tridimensionnel) de façon à assurer le maximum de surface de contact entre les greffons graisseux et les tissus receveurs, pour garantir au mieux la survie des cellules graisseuses greffées.

S’agissant d’une véritable greffe de cellules vivantes, le lipofilling mammaire est une technique définitive. Il est important d’informer la patiente que ce tissus graisseux subira les variations de poids qui peuvent survenir et qu’en cas d’amaigrissement, les seins perdront de leur volume.

Les suites opératoires de l’augmentation mammaire par injection de graisse sont en général peu douloureuses au niveau des seins, un peu plus marquées sur les sites de prélèvement de la graisse. Un gonflement (œdème) est habituel au niveau des seins et des zones de prélèvement et il faut compter entre 1 et 3 mois pour qu’il disparaisse.
Des bleus sont également présents pendant 10 à 20 jours.

Avantages & inconvénients du lipofilling du sein

Cette technique permet de bénéficier d’une augmentation mammaire sans prothèse ni cicatrice cutanée. Le risque de rejet ou d’apparition de coque est nul, vu que la graisse injectée est autologue. Le résultat est quasi naturel, tant au toucher qu’au visuel.

Elle est idéale pour les patientes désirant bénéficier d’une augmentation mammaire modérée (entre un ou deux bonnets).

Aucune contre-indication n’est signalée en cas de grossesse et d’allaitement après l’opération.

  • Il s’agit d’une technique d’augmentation mammaire naturelle, sans chirurgie d’implantation de corps étranger (implants / prothèses mammaires)
  • L’augmentation du volume mammaire par transfert de graisse peut être associée à un remodelage de la silhouette (lipostructure) dans le même temps opératoire
  • Cette technique ne permet qu’une augmentation modérée du volume de la poitrine. Pour les patientes désirant un résultat significatif d’augmentation mammaire doivent opter pour la pose d’implants mammaires
  • Le lipofilling mammaire est impossible chez les femmes minces
  • Le résultat d’un lipofilling du sein peut dépendre des variations de poids : en cas d’amaigrissement la poitrine peut perdre du volume ou, au contraire grossir en cas de prise de poids
  • Plusieurs séances d’injection dans la poitrine peuvent être nécessaires pour obtenir le résultat souhaité en cas de résorption excessive des greffons graisseux où d’asymétrie des seins. Encore faut-il que le capital graisseux de la patiente soit disponible. Ces interventions secondaires entraînent des contraintes et des coûts comparables à ceux de la première intervention
  • Enfin il faut savoir que seul le recul dans le temps apportera la certitude absolue que l’augmentation mammaire par injection de graisse ne peut être à l’origine ou favoriser une quelconque pathologie mammaire.

» Pour approfondir: fiche SOFCPRE sur l’augmentation mammaire par lipofilling

Les limites du lipofilling mammaire

L’inconvénient majeur du lipofilling est qu’il ne permet qu’une augmentation mammaire modérée (entre 1 ou 2 bonnets au maximum). Aussi, les cellules graisseuses réinjectées sont vivantes et ont une mémoire génétique. La patiente risque donc de voir le volume de ses seins augmenter considérablement en cas de grosse prise de poids et inversement, la taille de ses seins se réduire en cas de perte considérable de poids.

Un bilan préopératoire sera nécessaire, ainsi qu’un entretien avec un médecin anesthésiste qui doit être fait au minimum 48 heures avant l’intervention. L’intervention se déroule sous anesthésie générale et dure entre 2 et 4 heures. La patiente devra être hospitalisée pendant 24 heures.

Photos avant / après et résultat d’une augmentation mammaire sans chirurgie

Le résultat d’un lipomodelage mammaire est apprécié dans un délai de 3 à 6 mois.
Il est en général satisfaisant si l’indication et la technique opératoire ont été conformes aux données de la science.
Cependant des imperfections peuvent exister. Elles sont particulièrement en relation avec la résorption excessive des greffons graisseux qui peut être asymétrique. Une résorption moyenne, systématique concerne entre 30 et 40% des greffons graisseux, mais dans certains cas elle est plus importante et les seins perdent du volume dans les mois qui suivent l’opération. Dans ces cas une deuxième voire une troisième séance de lipofilling mammaire peut être nécessaire afin d’obtenir le volume et la symétrie souhaités.

Photo avant / après d’un lipofilling du sein, augmentation mammaire par injection de graisse

Photo avant pares un lipofilling mammaire

» Surveillance post-opératoire

A ce jour, aucune information scientifique ne permet d’établir que l’augmentation mammaire par lipofilling favorise le cancer du sein. En revanche, le risque de cancer du sein reste le même et dépend en particulier de l’âge de la patiente (1 risque sur 218 avant 40 ans, 1 risque sur 40 entre 50 et 60 ans). C’est la raison pour laquelle le lipofilling mammaire ne doit concerner que des femmes de moins de 35 ans. En outre, la patiente souhaitant un lipomodelage mammaire devra se soumettre à un examen radiologique de dépistage en pré-opératoire et à une surveillance radiologique régulière en post-opératoire (après 1 an, 2 ans et 3 ans) si possible réalisée par le même radiologiste.