penoplatie

La technique d’augmentation du volume du sexe masculin par injection est-elle efficace? Faut-il lui préférer une opération chirurgicale ? Un point complet sur le lipofilling de la verge

Fort d’une expérience de plus de 10 ans dans la chirurgie d’élargissement du pénis par injection de graisse autologue (pénoplastie par lipofilling du sexe masculin), je tiens à rapporter des éclaircissements vis-à-vis des nombreux témoignages de patients déçus, publiés sur les forums sur la pénoplastie.

Raisons d’un résultat mitigé d’une pénoplastie d’élargissement du sexe masculin

Des patients sont parfois déçus du résultat de leur intervention d’élargissement du sexe par lipofilling. En effet, ils constatent la disparition et plus ou moins totale de la graisse injectée dans leur pénis lors de l’intervention, si bien qu’ils jugent le résultat final décevant, voire nul.
Certes un greffon est plus « fragile » qu’une greffe de peau et sa vitalité est moins prédictible. La fragilité des greffons graisseux, connue de tout chirurgien expérimenté, peut-être minimisée grâce à une technique rigoureuse.
Néanmoins, certains patients ne sont pas de « bons candidats » pour une pénoplastie par lipofilling réussie:

  • Les diabétiques et les fumeurs (catégorie 1)
  • Les patients trop minces, n’ayant pas un capital graisseux suffisant (catégorie 2)

Ces catégories d’hommes doivent être informées lors des différentes consultations pré opératoires par le chirurgien plasticien d’un potentiel risque de résultat aléatoire, pour éviter toute désillusion

Concernant la première catégorie, la micro vascularisation du site receveur, en l’occurrence le pénis, est très perturbée et les greffons graisseux mis en place ne peuvent bénéficier d’un apport de sang nécessaire à leur survie. Un fumeur devra donc entamer un sevrage complet avant et après l’opération.
Pour ce qui concerne les hommes trop minces, il serait illusoire, même en essayant de prélever un peu de graisse sur de multiples zones du corps, d’obtenir des greffons adipeux de qualité et en quantité suffisante.
Pour ces profils non pertinents à l’augmentation pénienne par greffons graisseux, je conseille une pénoplastie médicale par injection dans le sexe d’acide hyaluronique qui donne de résultats satisfaisants mais beaucoup moins durables.

Principe du lipofilling de la verge (injection de graisse dans le pénis)

Un « bon » candidat au lipofilling du pénis doit bénéficier de la part de son chirurgien d’une technique rigoureuse visant à préserver le maximum de greffons graisseux viables.
Le prélèvement doit-être le moins traumatisant possible et suivre les étapes suivantes:

  • Il sera effectué à l’aide de fines canules, à la seringue afin d’éviter une dépression excessive qui pourrait faire « imploser » les cellules graisseuses
  • Le prélèvement graisseux sera ensuite « centrifugé » afin d’obtenir un maximum de cellules adipeuses intactes, débarrassées des éléments nocifs pour leur vitalité
  • Les greffons graisseux seront mis en place au niveau du pénis à l’aide de très fines canules sous forme de micro greffons régulièrement répartis et non pas sous forme de « paquets ». Un micro greffon s’intègrera au milieu receveur de façon optimale et pérenne
  • Sachant que 20 à 30% des greffons en moyenne se résorbent, il est nécessaire d’effectuer une sur-correction pour compenser cette perte. Cette sur-correction ne doit cependant pas être excessive au risque d’être néfaste: mettre en place un peu plus de greffons ne signifie pas en mettre en excès

Les précautions post-opératoires doivent être respectées le temps que les greffons graisseux s’intègrent au site receveur: il faut donc éviter les massages intempestifs au début et observer une période d’abstinence sexuelle.
Enfin, les candidats à la chirurgie d’élargissement pénien doivent être informés qu’un certain pourcentage de résorption excessive des greffons dans les mois qui suivent l’opération est possible, entraînant une dégradation progressive dans le temps du résultat, ce qui nécessite une séance complémentaire d’injection de graisse autologue dans leur verge.

En conclusion

Ainsi, dans ma statistique personnelle et fort d’une expérience de plus de 10 ans, un résultat satisfaisant et définitif est obtenu dans 80% des cas et en une seule séance. Les 20% restants nécessitent une seconde intervention d’injections complémentaire pour compléter l’augmentation pénienne.
Sachant que les greffons graisseux sont un tissu vivant, si le résultat à 6 mois d’une pénoplastie d’élargissement de la circonférence de la verge observé est satisfaisant, ce résultat est acquis et reste définitif.