Botox: traitement anti-rides de rajeunissement du visage

Botox

Botox

Le botox ou toxine botulique (Vistabel, Dysport) est utilisé en médecine esthétique en tant que traitement anti-rides en agissant sur les rides d’expression et les ridules.
Une injection de botox réalisée par un chirurgien expérimenté est tout à fait sure et permet le rajeunissement du visage, en particulier au niveau du regard grâce à un effet de relaxation musculaire.
En effet, le botox, outre le relissage naturel des rides, relève les sourcils comme le ferait un lifting frontal.

L’injection de botox au niveau des lèvres doit être réalisée avec beaucoup de précaution pour éviter le danger d’une bouche sans expression.

Zones & rides du visage traitées par le botox en médecine esthétique

Les régions fronto orbitaires sont les plus souvent traitées par des injections de botox (injection de botox dans les rides du lion, le front et le coin des yeux). Le botox peut également avoir une action sur

  • les rides latérales du nez
  • l’élargissement des narines au sourire
  • la visibilité de la gencive au sourire
  • l’abaissement des coins de la bouche
  • les plissements du menton à la mimique
  • les bandes musculaires verticales du cou

La toxine botulique agit en bloquant la transmission nerveuse aux petits muscles qui animent la peau, et entraîne donc un effet de relaxation de celle-ci, et de relissage. Au niveau du visage, la mimique est assurée par une cinquantaine de petits muscles dits « muscles peauciers » qui s’attachent à la peau. Les expressions, liées à la contraction de ces muscles, impriment à la peau des « plis » transitoires au début : « les rides d’expressions ».

Du fait de leur contraction incessante ces muscles vont, avec le temps, acquérir une hypertonicité entraînant la formation de rides permanentes. En supprimant cette hypertonicité musculaire et le stress cutané qui en résulte, le botox donne un relissage de la peau, une décontraction des traits et un éclat du regard.

Déroulement d’une séance de Botox

Le chirurgien esthétique doit avant tout traitement s’informer de l’absence de contre indications :

  • femme enceinte ou allaitement
  • maladies musculaire, (myasthénie), ou neuro dégénératives, (sclérose en plaques)
  • traitement antibiotiques par les aminosides (streptomycine, gentalline….)
  • prise d’aspirine, de traitement anticoagulant ou anti inflammatoire récent.

Avant l’injection, le Dr Séchaud étudie l’anatomie et la force de contraction des muscles à traiter, en examinant le patient au repos et à la mimique, car chaque patient est unique.

Il est important de diagnostiquer l’existence d’éventuelles asymétries, surtout au niveau des sourcils. Il n’est pas rare de voir un sourcil positionné plus bas que l’autre, et, l’injection de toxine botulique permet de rétablir l’équilibre des deux sourcils, et donc du regard. Le chirurgien doit expliquer précisément le mode d’action de la toxine botulique, le déroulement du traitement, les précautions post traitement, les incidents éventuels. Après désinfection des zones à traiter, les points d’injections sont repérés à l’aide d’un crayon dermographique.

Le traitement prend environ 15 minutes. Les injections de toxine botulique doivent être réalisées par un chirurgien parfaitement entrainé, afin de traiter très précisément les muscles ciblés, et, d’éviter un surdosage pouvant entrainer une diffusion vers les muscles voisins et des effets non souhaités.

Botox et « effet lifting »

Comme indiqué, la mimique est la résultante de l’action des muscles peauciers. Certains de ces muscles sont élévateurs et vont tirer les traits et la peau vers le haut : mimiques joyeuses. Les autres sont abaisseurs et tirent les traits vers le bas : mimiques tristes. L’association de la gravité et de l’hypertonie des muscles abaisseurs tendent à affaisser les traits donnant au visage un aspect triste, fatigué, sévère.

Ceci est particulièrement vrai au niveau de la région fronto orbitaire, zone du regard, qui se marque de rides entre les sourcils, (rides du lion), sur la partie externe des paupières, (pattes d’oie), et sur le front, (rides horizontales).
Le lifting du sourcil est obtenu par une injection de botox qui vont neutraliser les muscles qui tirent les sourcils vers le bas (muscles inter sourcilières et muscles de la patte d’oie).
Cette élévation naturelle des sourcils par renforcement de l’action du muscle élévateur frontal, éclaire le regard, comme le ferait un lifting frontal chirurgical.

Un autre exemple de « l’effet lifting » du botox est l’élévation des coins de la bouche qui ont tendance à s’affaisser avec le temps, en raison de l’hypertonicité des muscles abaisseurs de la commissure labiale.

Durée du résultat du botox

Contrairement aux techniques de comblement dont le résultat est immédiat, l’action de la toxine botulique apparait dans un délai de 4 à 7 jours.
L’efficacité du traitement se maintient pendant 4 à 6 mois après les premières séances.
Au fur et à mesure que les séances sont répétées, le muscle à tendance à s’atrophier et les résultats peuvent se maintenir pendant un an.

Les précautions à prendre après une injection de toxine botulique sont

  • d’éviter les activités sportives, le sauna ou le hammam, les bains ou les douches trop chaudes pendant 12 heures
  • d’éviter d’avoir la tête en bas
  • de ne pas masser, malaxer les zones traitées

Risques du traitement par injection de botox

Aucun cas d’allergie n’a été décrit à la toxine botulique.

Après une séance d’injection de botox, une petite ecchymose (bleu) peut parfois apparaitre au niveau des zones traitées du visage.

Une petite ecchymose (bleu) peut parfois exister sur les sites d’injection

Des difficultés à élever la paupière supérieure (ptosis), ou un abaissement des sourcils sont extrêmement rares et disparaissent en quelques semaines après le traitement.

Les accidents majeurs, dont la presse a pu faire état, sont rarissimes et n’ont jamais été retrouvés pour les applications esthétiques de la toxine botulique où les quantités injectées sont minimes

Les résultats « inesthétiques » des injections de botox sont en général liés à l’inexpérience du praticien. Heureusement ces désagréments sont transitoires, jamais définitifs

Il convient de se méfier des produits « soit disant botox », fabriqués dans les pays exotiques et trouvés sur internet, qui peuvent être inefficaces, mais surtout dangereux.

le mot du Dr Séchaud: « En dépit de nombreuses années d’utilisation du Botox, tant sur le plan thérapeutique qu’esthétique et de multiples études scientifiques prouvant son efficacité, de nombreux patients ont encore peur d’y avoir recours. Je tente ici d’étudier les craintes les plus fréquemment exprimées, d’y apporter des réponses objectives et claires, afin que les patients aient recours en toute sérénité à ce magnifique traitement esthétique… »
»Lisez l’article du Dr Séchaud: injections de BOTOX: bousculons les idées reçues !

Injection de botox: danger ?

Absolument pas, une injection de toxine botulique est inoffensive. Chaque flacon de toxine botulique utilisée en médecine esthétique (Vistabel) contient 50 unités de toxine botulique.

  • On injecte à chaque point 0,1ml, soit 4 unités de toxine
  • La dose maximum injectée et de 50 unités par séance

Or pour provoquer le botulisme chez l’homme, il faudrait au moins 1000 fois cette dose, on est donc très loin du risque de la toxine poison.

Traitements complémentaires aux injections de botox, en médecine esthétique

Les injections de comblement des rides par l’acide hyaluronique (juverderm) peuvent être faites au cours de la même séance.
L’augmentation des lèvres ou des pommettes, le relissage des rides par l’acide hyaluronique, peuvent également être réalisées au cours d’une même séance ainsi qu’une photo-rejuvénation par lumière pulsée.

Photo avant / après injections de Botox

Comme vous pouvez le voir sur les photos avant / après injection de botox, le visage retrouve sa jeunesse et sa fraicheur : les rides sont effacées et la peau devient ferme et tonique. L’injection de botox dans les rides du lion, le front et autour des yeux permet de relisser la peau de cette partie du visage et de relever les sourcils, tout en garantissant un rendu naturel.

Photo avant et après: injection de Botox, triatement contre les rides du visage
Photo injection de toxine botulique avant et après: ride de la patte d'oie
Photo avant et après d'injection de Botox (rides du front)

Zones traitées (ordre photos) : rides d’expression du front, ride du lion et la patte d’oie