Médecine esthétique: rajeunir le visage sans chirurgie plastique

La première indication des injections de Botox a été le traitement des rides inter sourcilières (rides du lion). A l’heure actuelle la zone du front est la plus souvent traitée pour gommer :

  • les rides frontales horizontales
  • les rides du lion
  • les rides de la patte d’oie

Parallèlement à l’effacement des rides d’expression sur ces zones, l’effet non négligeable du Botox sur le relèvement des sourcils éclaire le regard et permet souvent d’éviter un lifting frontal, une intervention de chirurgie esthétique nécessitant une anesthésiste. L’effet « figé » redouté par de nombreux patients,  peut être évité en ciblant exactement les muscles à traiter lors de l’injection, leur puissance de contraction, une éventuelle asymétrie de fonctionnement et en évitant d’en faire “trop d’un coup” quitte à effectuer une “retouche”10 jours après la première injection.

Le Botox peut également traiter :

  • L’affaissement des coins de la bouche, en affaiblissant le muscle qui les tire vers le bas : dépresseur de l’angle de la bouche ou DAO
  • Les rides horizontales de la racine du nez en injectant le muscle procerus
  • Réduire la taille des narines en agissant sur la partie basse du muscle nasale, particulièrement chez les asiatiques et les africains
  • Réduire le gummy smile (sourire gingival) en injectant le muscle élévateur de la lèvre supérieure et de l’aile du nez
  • Relever la pointe du nez par une injection située sur la partie médiane reliant le nez à la lèvre supérieure, au niveau du muscle dépresseur du septum nasal
  • Réduire les ridules des lèvres (code barre) en affaiblissant le muscle orbiculaire des lèvres qui permet de fermer la bouche et de projeter les lèvres vers l’avant

Le chirurgien esthétique se doit d’être très prudent en traitant les ride des lèvres. Il faut de ne pas injecter trop de toxine botulique afin d’éviter des troubles de la mimique. Il est préférable de réaliser le traitement en 2 fois et à 2 semaines d’intervalle.

  • Traiter les rides en peau d’orange sur le menton en agissant sur le muscle mentalis.

Les cibles du Botox sont donc multiples et l’efficacité des injections sur les rides d’expression et le repositionnement de certaines zones du visage indiscutables lorsqu’elles sont réalisées par un praticien connaissant parfaitement l’anatomie et la fonction des muscles du visage.